Connaissez-vous votre pire ennemi ?

Il existe en chacun d’entre nous, une voix intérieure qui s’oppose systématiquement à tout ce que nous voulons dire, penser et entreprendre ! Elle nous paralyse souvent au moment d’agir !

Cette voix intérieure se manifeste surtout à chaque fois qu’on veut changer notre vie, exaucer nos désirs, réaliser nos rêves ou nous lancer sur Internet, que ce soit dans un business en ligne, vendre des formations, écrire des articles efficaces, attirer du trafic sur son site, fidéliser une audience, intéresser ces personnes par des écrits et des vidéos… !

En fait, cette voix intérieure s’interpose systématiquement entre nous et la vie que nous voulons mener.

Pour la vaincre, nous devons lui opposer une lutte sans merci, ne pas lui faire de concessions et ne pas avoir peur de la mettre sous l’éteignoir !

Pierre et la voix

Pierre était un jeune homme de 22 ans qui n’était pas très brillant. Il avait passé son baccalauréat avec une mention « assez bien ». Après avoir été un élève moyen dans le cycle scolaire secondaire, il était un étudiant moyen en études de communication.

Il s’était engagé dans ces études supérieures après un baccalauréat littéraire car il s’intéressait au journalisme mais avait raté le concours d’entrée dans les plus prestigieuses écoles supérieures de journalisme !

Ne sachant pas trop quoi faire pour devenir journaliste, il avait décidé de tenter sa chance dans des études de communication en se disant qu’un jour, peut-être, grâce à cette formation au moins jusqu’en maîtrise, il pourrait suivre des études en université pour être journaliste.

Il suivait ses études sans trop de motivation en se forçant à aller aux cours mais il avait l’impression qu’il devrait porter sa croix jusqu’au bout, au moins jusqu’à l’obtention de sa maitrise.

Ensuite, il postulerait à une école de journalisme autorisant l’entrée par ce moyen puis, une fois son diplôme obtenu, il irait aller frapper à la porte de toutes les rédactions pour proposer ces services !

Au mieux, il savait qu’il décrocherait un stage peut-être sans être payé, qu’il devrait faire des preuves et avoir de la patience avant de trouver un poste fixe dans une rédaction.

La plupart des grandes rédactions se trouvant à Paris, il avait décidé de s’inscrire dans une faculté parisienne pour être au plus près en cas d’opportunités dans un journal, une radio ou une télévision.

Il savait que les places étaient chères car peu nombreuses, que les embauches se faisaient plutôt par relation et qu’il lui faudrait du temps pour arriver à son Graal, son objectif secret : travailler dans une rédaction.

Le fait de devoir travailler dur et de patienter ne lui faisaient pas peur car Pierre était un garçon courageux qui, s’il était motivé, irait jusqu’au bout de ces objectifs. Mais souvent, il craquait sur les projets à long terme !

Cependant, son enthousiasme était souvent douché par une voix qui lui susurrait perfidement des phrases comme  : « Arrête ce projet de devenir journaliste : tu ne sais pas s’il va réussir ! », « Cela va te prendre du temps, te coûter beaucoup d’argent. », « Trouve-toi plutôt un travail dans une administration ! »…

Dans le passé, la plupart du temps, il s’était laissé ainsi influencer par cette même voix et abandonnait souvent en cours de route ! Cette fois encore, il n’était pas loin de baisser les bras !

Le problème c’est qu’il était sans arrêt confronté à cette même voix qui lui disait régulièrement : « ça va être dur ! Tu es en train de suivre une formation dont tu n’as aucune certitude qu’elle te permettra de rentrer dans une école de journalisme ! »

Ou alors, quand Pierre surmontait cette objection en disant qu’il tenterait sa chance de toutes façons, la voix revenait à la charge :

« Mais, même si tu entres dans cette école de journalisme, qui te dit que tu trouveras un stage ? « 

« Même si tu en trouves un, il est possible que le média en question ne te prenne pas finalement ! Après, il faudra que tu coures les rédactions pendant des mois peut-être sans être sûr de trouver un poste.

« Voire même, ils te proposeront un autre stage non payé et le cercle vicieux recommencer s’ils ne t’embauchent pas ! »

Même quand Pierre arrivait à balayer cette objection en disant que plus il ferait de stages et plus il pourrait acquérir d’expérience, cette voix ne se démontait pas et argumentait : « Oui, c’est bien d’accumuler les stages mais comment tu vivras ? Comment tu paieras tes factures ! » ; « Peut-être que tu seras obligé de renoncer au journalisme et de te trouver un travail alimentaire ! »

En général, à ce stade, Pierre abandonnait le combat et préférait ne plus penser à l’avenir car sa plus grande peur était de devoir, un jour, sacrifier son plus grand rêve. Rien que d’y penser, il ne le supportait pas.

Après cet argument ultime, il restait prostré pendant des heures, voire une journée entière. Il ne manquait pas ses cours pour cela mais il y allait alors avec la peur au ventre et avait du mal à se concentrer.

En général, au bout de cette période de pessimisme, il reprenait le cours de sa vie mais sans enthousiasme particulier, avec la force de l’habitude tant son existence lui semblait insipide.

Il lui semblait souvent voir planer au-dessus de sa vie et de son avenir les lourds nuages futurs de l’incertitude !

La révélation par Internet

Et puis un jour, Pierre qui était très curieux et ne perdait pas une occasion d’approfondir ses connaissances tomba sur un article en ligne lui disant que tout le monde pouvait réussir s’il suivait ses propres rêves, s’il exploitait ses capacités profondes et s’il arrêtait d’écouter son ennemi intérieur ! Pierre en resta une minute bouche-bée et immobile…

Puis ses yeux se mirent à pétiller, retrouvant sa joie perdue depuis que sa voix intérieure lui parlait et se mit à sourire ! En fait, il avait cherché la cause de ses échecs partout… sauf en lui !

Il refit défiler dans son esprit les blocages qui l’empêchaient de réussir et de vivre ses rêves. C’était la faute des autres s’il ne réussissait pas…

  • de la faute de la société qui ne lui donnait pas sa chance,
  • celles de ses parents qui ne finançaient pas ses études,
  • des copains l’avaient entraîné dans des fêtes au lieu d’étudier,
  • de la faute de l’école de journalisme car le concours était trop dur,
  • de la faute des journaux qui embauchaient les amis des amis,
  • etc.

En fait, cet article lu sur un blog de développement personnel lui avait ouvert les yeux. Il venait de réaliser que son manque de réussite venait de l’intérieur : de sa tendance à reporter toujours au lendemain ce qu’il pouvait faire le jour-même, de son manque de confiance en soi, de son penchant à faire la fête, à repousser les moments où il devait travailler ses cours, de rester devant des jeux vidéo à longueur de journée… !

En fait, son pire ennemi, c’était lui-même !

Et, plus précisément, cette voix intérieure qui le poussait à ne pas agir, à avoir peur de l’avenir, à ne pas voir confiance en lui, à aller s’amuser plutôt que de poursuivre es buts, à se vautrer devant la télévision ou à lire son Facebook à longueur de temps ou jusqu’à des heures impossibles.

Pierre eut comme une révélation. Il prit la ferme décision de cesser d’écouter cette voix intérieure qui le faisait stagner et l’éloignait un peu plus de ses buts véritables. En fait, son pire ennemi c’était lui sous la forme de cette voix intérieure qui le brimait en permanence.

Il reprit confiance en lui et devint alors le gardien de son esprit repoussant systématiquement la voix intérieure le dévalorisant.

Plus il avança vers ses buts, plus cette voix intérieure faiblissait.

Pierre décrocha une place de stagiaire dans une grande rédaction. Il fit preuve d’une telle assurance et montra de tels talents rédactionnels qu’au bout de trois mois, il obtint le poste d’un journaliste qui partait à la retraite.

Enfin, Pierre avait réalisé son rêve en n’écoutant plus cette voix intérieure qui avait été son démon pendant des années.

Il avait fini par vaincre son ennemi intérieur pour se réaliser pleinement dans la vie qui lui plaisait le plus.

Combattre son ennemi intérieur

Vous aussi, détectez votre ennemi intérieur le plus vite possible !

Combattez-le de toutes vos forces en agissant positivement dans le sens des buts que vous voulez réaliser sans faillir et en dépassant tous les obstacles intérieurs et extérieurs qui se présenteront à vous !

Vous pouvez vous aussi combattre votre tendance à ne pas agir et à toujours remettre ce que vous voulez faire (on appelle cela la procrastination), votre manque de confiance en soi, votre peur d’échouer, votre manque de compétence… si vous voulez entreprendre sur Internet ou mêle dans la société où vous vivez !

Parmi les principaux démons intérieurs que les entrepreneurs débutants rencontrent, il y a aussi la peur de ne pas être à la hauteur, le fait qu’il existe déjà des concurrents, la crainte de e lancer dans l’inconnu, d’être l’objet du regard et des critiques des autres et de ses proches…

Il y a aussi peut-être dans votre esprit : des idées reçues sur la notion de travail qui est complètement à revoir dans notre société en crise.

La crise économique dans laquelle sont plongées de nombreuses nations nous oblige à réviser notre conception du travail et de la façon de nous organiser pour vivre une existence équilibrée !

Vous aussi, vous pouvez prendre votre vie en mains dès maintenant si vous le décidez de façon ferme mais, encore faudra-t ’il, ensuite, agir dans ce sens et ne pas rester dans la désolation de votre condition actuelle.

Faites taire cette voix intérieure

Cessez de croire en cette voix intérieure qui vous dévalorise et vous emmène dans une impasse. Vous avez pu constater malheureusement la puissance de cette voix intérieure à l’origine de votre souffrance actuelle.

Eh bien, à présent, suivez plutôt de façon aussi convaincue cette autre voix intérieure qui vous pousse à croire en vous, à vous dépasser, à avoir confiance en vos capacités de transformation…

Surtout ne restez pas à ne rien faire en vous contentant de vous répéter : « Je veux changer ! Je veux changer ! »

Sinon, rien ne bougera… et un jour, vous oublierez cette envie car vous n’aurez rien vu changer autour de vous et pour cause ! Vous en accuserez la Terre entière à part une personne : vous !

Il n’y a qu’une seule personne qui puisse agir en votre faveur. C’est vous-même ! Il suffit pour cela de le vouloir et les circonstances favorables commenceront à se mettre en place en votre faveur.

Faites ce premier pas, agissez dans le sens de votre envie d’améliorer votre existence actuelle.

Si vous vous comportez ainsi avec une forte motivation : tout ce dont vous avez besoin vous sera fourni d’une façon ou d’une autre !

Si vous ne savez pas comment débuter, ne vous en faites pas. Affirmez simplement un désir sincère de changer et l’univers attirera à vous les informations, les formations et les renseignements nécessaires ; de même que les personnes susceptibles de vous aider !

Philippe dit le Mât Breton

Partagez sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire