Noni versus Goji : lequel choisir ?

Le Noni (Morinda citrifolia) et le Goji (Lycium barbarum) sont deux fruits capables de renforcer votre système immunitaire, de booster vos capacités cérébrales, de protéger votre cœur et de vous faire vivre plus longtemps !

J’avoue que le choix entre les deux, est difficile au vu de leurs propriétés thérapeutiques exceptionnelles assez proches.

A vous de vous faire une opinion en lisant l’article ci-dessous. Dans les deux cas, vous aurez un excellent complément alimentaire à votre disposition pour prévenir de nombreuses affections et renforcer votre corps et votre esprit !

Le Noni : un fruit étrange à la drôle de forme pour votre système immunitaire

Image par Brian Dorff de Pixabay

Le Noni (Morinda citrifolia) est à la fois le nom d’un arbre et d’un fruit originaire des régions tropicales d’Asie et d’Océanie. Il pousse principalement en Polynésie. Il peut être utilisé dans le traitement et le soulagement de nombreuses maladies.

L’arbuste Morinda citrifolia fait partie de la famille des Rubiaceae qui comprend un grand nombre de plantes médicinales. Il est souvent cultivé sur des sols volcaniques riches en minéraux.

Le fruit, d’abord vert jaune, devient blanchâtre lorsqu’il arrive à maturité. Son seul inconvénient est d’avoir un goût et une odeur amers.

Pour rendre son absorption plus agréable, le Noni doit subir des traitements. Il possède une combinaison unique de près de cent différents acides aminés, enzymes, ferments, minéraux et oligo-éléments qui en font un fruit thérapeutique exceptionnel

Un remède utilisé depuis plus 2000 ans !

Bien avant que des chercheurs occidentaux ne s’y intéressent, le Noni était utilisé d’une façon empirique depuis des centaines d’années en Océanie.

Les Polynésiens notamment le considéraient comme une panacée contre de nombreuses affections. Les traditions océaniennes lui accordent depuis près de 2000 ans des propriétés immunitaires et anti-infectieuses nombreuses ; notamment contre les bactéries et les parasites.

Le Noni était aussi réputé pour lutter contre les infections virales, les inflammations et les tumeurs notamment cancéreuses.

Dans les îles des Caraïbes, le Morinda citrifolia est considéré comme l’arbre anti-douleur tant la palette de ses possibilités thérapeutiques est grande : notamment dans les cas de foulures, de fièvres, de traumatismes articulaires….

Les Philippins s’en servent pour la purification de l’appareil digestif à cause de son action antiparasitaire. En Malaisie, il aide à soigne le diabète, la grippe, les menstruations difficiles, les hémorragies, les problèmes urinaires…

Un concentré d’étonnantes capacités thérapeutiques

Selon un certain nombre de chercheurs, le Noni contiendrait des substances immunostimulantes capables de protéger le corps contre des maladies dégénératives comme le cancer, de renforcer le système immunitaire et de lutter contre le vieillissement !

Il aurait aussi des propriétés amincissantes. Ses feuilles contiennent des glucosides aux capacités antioxydantes bien connues.

Le Noni a aussi une influence sur les systèmes urinaire et cardio-vasculaire. Il diminue les symptômes prémenstruels et agit sur la souplesse des articulations.

Son action sur le système immunitaire s’explique en particulier par sa richesse en polysaccharides. Ceux-ci sont des glucides appelés glycanes complexes et formés d’unités polymérisées qui contribuent à renforcer nos défenses naturelles et à en activer les cellules.

A cause de toutes ces propriétés, sa consommation est en augmentation constante depuis quelques années, que ce soit sous forme liquide ou de gélules.

Aux Etats-Unis et dans de nombreux pays d’Europe dont la France, il est vendu comme complément alimentaire.

Le Noni : souverain contre les maladies liées au vieillissement

Image par ErikaWittlieb de Pixabay

La première étude sérieuse concernant le Noni est à mettre à l’actif du docteur et biochimiste américain de l’Université de Hawaï : Ralph Heinicke. En étudiant les enzymes des ananas dans les années 1970, il découvrit qu’un alcaloïde appelé xéronine agissait sur le fonctionnement et la croissance des cellules humaines. La xéronine dilate les pores des parois cellulaires et facilite la pénétration des nutriments à l’intérieur des cellules.

La xéronine est l’une des enzymes les plus importantes pour le corps. Elle résulte d’une réaction chimique entre la proxéronase et la proxéronine se produisant dans le gros intestin. Le Dr Heinicke découvrit que le Noni contenait ces deux substances en abondance

Au fur et à mesure que nous vieillissons, la production naturelle par l’organisme de xéronine diminue. D’autres facteurs jouent aussi un rôle crucial dans ce processus dégénératif : le stress, une trop grande nervosité, l’anxiété…

La pollution environnementale freine aussi la synthèse organique de la xéronine. D’où l’importance d’une supplémentation extérieure de Noni qui contient énormément de proxéronine.

Conseils d’utilisation et contre-indications

Pour que son action soit efficace, il est conseillé de consommer le Noni à jeun ou au moins une demi-heure avant un repas, de préférence avant le petit déjeuner.

Les personnes suivant un traitement médical ou aux femmes enceintes ou allaitant sont invités à consulter préalablement leur médecin pour s’assurer qu’il n’y pas de contre-indications.

A ce jour, il n’y a pas d’effets désagréables connus afférents à la consommation de Noni.

Principales propriétés du Noni

  • Renforcement du système immunitaire
  • Ralentissement du vieillissement
  • Purification et détoxification de l’appareil digestif
  • Protection contre le cancer
  • Amélioration des performances physiques
  • Accroissement des facultés intellectuelles, de la mémoire
  • Rôle anti-infectieux et analgésique
  • Soulagement des menstruations difficiles

Le Goji : gardien de votre système immunitaire et garant de votre jeunesse

Image par Iva Balk de Pixabay

Le nom de Goji (Lycium barbarum) désigne la baie du Lyciet commun de la famille des Solanaceae, appelé aussi Lyciet de Barbarie. Il pousse principalement du nord-ouest de la Chine à la Mongolie. C’est une baie rouge ressemblant à une cerise allongée. Son goût est légèrement sucré, un peu acide. Le Goji est réputé pour ces vertus médicinales.

Depuis des millénaires, les baies de Goji sont consommées en Asie pour leurs propriétés thérapeutiques et leurs grandes capacités énergétiques soi-disant aphrodisiaques.

Déjà, les anciens médecins chinois considéraient le Goji comme l’équivalent d’une panacée universelle tant son champ d’application est vaste. Bien avant les premières études occidentales des années 1980, les praticiens de l’Empire du Milieu l’employaient pour renforcer le système immunitaire, réveiller la libido, augmenter la concentration spermatique, stimuler les fonctions hépatiques, améliorer les capacités oculaires….

De très nombreuses expérimentations confirmant ces extraordinaires propriétés ont été réalisées par les meilleurs chercheurs de ce pays. La très officielle Commission scientifique gouvernementale chinoise a même classé le Goji comme Trésor National !

Une baie très nutritive

Les immenses ressources nutritionnelles du Goji sont avérées. Ainsi, les baies de Goji sont riches en protéines, en minéraux, en oligo-éléments et en vitamines. Elles contiennent 4 mg de vitamines C pour 100gr de fruit.

La baie de Goji est souvent appelée le « super fruit » à cause de sa richesse nutritionnelle.

Elle contient :

  • Des vitamines, principalement A, B1, B2, B6, C et E
  • Des flavonoïdes à l’activité antioxydante remarquable
  • 21 oligo-éléments dont du cuivre, du fer, du sélénium, du phosphore, du zinc…
  • 18 sortes d’acides aminés parmi lesquels huit acides aminés essentiels dont l’isoleucine et le tryptophane
  • 4 polysaccharides uniques fortifiant le système immunitaire
  • une quantité de bêta-carotène plus importante que dans les carottes
  • des bêta-sistérols aux propriétés anti-inflammatoires bien connues

Le Goji : une panacée universelle

Les principaux avantages de la consommation de Goji sont d’abord de renforcer les défenses immunitaires lui conférant des propriétés anti-inflammatoires remarquables. Il est aussi recommandé pour diminuer les taux de cholestérol et de diabète, réguler la tension artérielle et aider à l’assimilation du calcium.

Le Goji est ainsi conseillé dans les cas d’hypertension, de fatigue physique ou morale, de taux de cholestérol trop élevé, de renforcement du système immunitaire, de prévention des troubles oculaires.

Il se présente aussi comme un excellent allié contre le vieillissement cellulaire à cause de ses capacités antioxydantes exceptionnelles.

Le Goji se compose en effet d’une importante proportion de caroténoïdes. Ces pigments orange-jaune liposolubles (facilement assimilables par l’organisme) ont un rôle fondamental dans la nutrition car beaucoup d’entre eux sont des provitamines A. Ils confèrent au Goji ses capacités antioxydantes, anti-cancéreuses et stimulantes de la synthèse des anticorps.

Le Goji se montre souverain pour combattre les radicaux libres et lutter contre le déséquilibre oxydant/antioxydant causé par la pollution environnementale et par le déficit de l’alimentation moderne en nutriments antioxydants.

Image par Gerd Altmann de Pixabay

Le Goji passe brillamment le test ORAC

Le test ORAC (Oxygen Radical Absorbancy Capacity ou capacité d’absorption des radicaux oxygène) a été adopté par le Ministère américain de l’agriculture pour mesurer la concentration en antioxydants des aliments. Il a été mis au point par le Dr. Guoha Cao, un chercheur de l’Institut National d’Etude du Vieillissement (National Institute on Aging) de Baltimore aux Etats-Unis.

Le test ORAC fournit une bonne indication du pouvoir de destruction des radicaux libres par un aliment donné. Il mesure à la fois le temps de réaction de l’antioxydant en question et celui de son assimilation par l’aliment.

D’après de nombreuses études, notre consommation quotidienne devrait être de 5000 ORAC. Cette quantité est rarement atteinte à cause de la part insuffisante de fruits et de légumes dans notre alimentation aussi bien en qualité qu’en quantité. Par exemple, pour absorber cette dose minimale par jour, il faudrait manger 22 pommes alors que 20 grammes de Goji suffisent largement.

Aliments les plus riches en antioxydants suivant la classification ORAC

FruitNiveau ORACNbre de gr pour atteindre la dose quotidienne
Goji25,30020
Framboise noire7,70065
Pruneau5,77087
Airelle4,460112
Grenade3,307151
Raisin2,830177
Myrtille2,400208
Framboise rouge2,400208
Mûre2,036246
Fraise1,540325

Notes

  1. A randomized, double-blind, placebo-controlled, clinical study of the general effects of a standardized Lycium barbarum (Goji) Juice, GoChi. Amagase H, Nance DM. J Altern Complement Med. 2008 May;14(4):403-12.
  2. Berry fruits: compositional elements, biochemical activities, and the impact of their intake on human health, performance, and disease. Seeram NP. J Agric Food Chem. 2008 Feb 13;56(3):627-9. Epub 2008 Jan 23.

Changez mais restez vous-même !

Philippe Kerforne
Partagez sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire