Le cordyceps pour renforcer votre système immunitaire contre le coronavirus

La propagation rapide mondiale du SARS-CoV-2, virus à la base du Covid-19, a prouvé, une fois de plus, qu’en l’absence de traitement ou de vaccin pour combattre un virus, le renforcement de notre système immunitaire était encore notre meilleure arme pour se protéger.

En renforçant votre immunité, vous pouvez non seulement vous défendre contre le coronavirus mais aussi contre tous les virus et agressions virales et bactériologiques contre votre corps qui sont encore pour certaines des mystères, notamment qu’on on à faire à un virus très peu connu comme le coronavirus !

Les compléments alimentaires contribuent à entretenir notre système immunitaire ; d’autant plus en ce moment contre un coronavirus encore grandement inconnu. Dans ce but, je vais éditer régulièrement des articles sur les principales substances naturelles qui nous apportent leur aide. Fort heureusement, la nature ne manque pas de remèdes efficaces ! Aujourd’hui, vous saurez tout (ou presque) sur un étonnant champignon chinois !


Le Cordyceps

Un champignon chinois au secours de notre système immunitaire

Le cordyceps (Cordyceps sinensis) est un champignon de la classe des ascomycètes et de la famille des clavicipitacées. On utilise son mycélium et son carpophore (partie aérienne) pour, entre autres, augmenter le dynamisme physique, stimuler la fonction sexuelle, combattre la fatigue et le stress, aider à la convalescence des malades et renforcer le système immunitaire.

Le cordyceps possède la particularité de développer son mycélium à l’intérieur de la chenille Hepialus fabricius. Le carpophore (partie non-souterraine) se forme après la mort de l’insecte sous forme d’un « doigt » de 4 à 11 cm de long.

Sous sa forme sauvage, le cordyceps pousse principalement en Chine, en haute montagne (à plus de 4000 mètres d’altitude) et, en général, au pied des arbres. Il est aussi cultivé depuis quelques années sur un substrat de riz. Sur les dix souches de cordyceps existantes, deux ont été particulièrement étudiées scientifiquement : le Cephalosporium sinensis et le Paecilomyces hepiali (Cs-4).


Un remède traditionnel de la pharmacopée chinoise

La médecine chinoise emploie le cordyceps depuis près de mille ans pour lutter contre le stress et la fatigue, accélérer la convalescence, stimuler la fonction sexuelle, améliorer les fonctions hépatique, pulmonaire et rénale, donner de l’énergie physique et de la vitalité, ralentir le processus du vieillissement, et renforcer le système immunitaire.

Au temps de la Chine impériale, ce champignon était tellement rare qu’il était réservé à l’Empereur et à sa cour. Il était employé traditionnellement pour farcir les canards avant de les manger afin de stimuler la vigueur sexuelle, augmenter le dynamisme et allonger la durée de vie.

Pour les Chinois, le cordyceps servait aussi à guérir l’anémie, la toux, la tuberculose, les douleurs dorsales et articulaires. Les médecins chinois considèrent toujours le cordyceps comme un excellent adaptogène, autrement dit une substance capable d’augmenter la résistance générale au stress et aux agressions extérieures. Ils le placent au même rang que le ginseng !

Depuis les années 1990 et les exploits des athlètes chinois attribués au cordyceps, des études récentes ont confirmé que ce champignon contribuait à l’amélioration des performances sportives et physiques en plus de ses propriétés adaptogènes.

Les preuves scientifiques de l’efficacité du cordyceps

Une grande partie des études menées sur le cordyceps l’ont été en Chine et principalement sur le Paecilomyces hepiali (Cs-4).

Système rénal : une étude avec placebo incluant 21 patients prenant un antibiotique, l’amikacine, a démontré que le cordyceps protégeait les reins contre les effets secondaires toxiques de celui-ci1.

Un autre essai à double insu avec placebo a été mené sur 69 patients ayant subi une transplantation rénale. Il s’est avéré que l’ingestion de cordyceps diminuait nettement la toxicité de la cyclosporine2.

Une étude incluant un groupe témoin de 51 patients atteints d’insuffisance rénale a conclu que ce champignon stimulait la fonction rénale et le système immunitaire3.

Un autre essai avec groupe témoin a duré cinq ans et porté sur 61 patients atteints de lupus érythémateux systémique. D’après ses conclusions, l’emploi de 3 à 4 g de cordyceps et de 0,6 g d’artémisinine diminue la récurrence de la néphropathie, une affection rénale consécutive de cette maladie auto-immune4.

Les autres bienfaits du cordyceps

Système hépatique : une étude sans placebo a été menée sur 70 patients souffrant de cirrhose du foie ou d’hépatite B. Elle a démontré que le cordyceps améliorait les fonctions hépatiques2. Un autre essai a confirmé ces résultats sur 33 malades atteints d’hépatite B5.

Système respiratoire : au cours de plusieurs études menées en Chine, le cordyceps s’est révélé efficace pour diminuer les symptômes de plusieurs affections respiratoires dont la bronchite respiratoire6.

Propriétés adaptogènes : trois études menées en Chine de 1995 à 1999 ont démontré que la prise quotidienne de 3 g de cordyceps avait augmenté notablement l’énergie physique et psychique de personnes atteintes de maladie cardiaque chronique et celle de personnes du troisième âge2.

En avril 2004, l’American Physiological Society a présenté les résultats d’une étude à double insu avec placebo menée auprès de 130 volontaires de 40 ans à 70 ans, en bonne santé et sédentaires. On a constaté chez le groupe ayant reçu du cordyceps une amélioration notable de la force physique, de l’endurance et de la capacité aérobique par rapport au groupe placebo7.

Renforcement du système immunitaire : au cours d’études sans placebo, des patients souffrant d’un cancer à un stade avancé ont reçu un traitement à base de cordyceps. Même si les patients ne guérissaient pas uniquement avec du cordyceps, son administration renforçait néanmoins les défenses immunitaires et améliorait leur qualité de vie8. Une autre étude avec groupe témoin, incluant 63 sujets atteints d’un condylome acuminé (verrue vénérienne), a abouti à une diminution des récidives et à une augmentation de la réponse immunitaire chez les personnes traitées au cordyceps9.

N’hésitez pas à appuyer sur le champignon !

D’après la plupart des études, le cordyceps s’avère donc un excellent adaptogène au vu des différentes affections qu’il est capable de prendre en charge. Le cordyceps se révèle notamment un excellent protecteur du système immunitaire contre toutes les agressions extérieures virales, bactériennes et autres car pendant et après l’élimination (encore lointaine) du coronavirus, vous avez et vous aurez d’autres menaces à combattre… en fait : toute votre vie !

Un renforcement de votre système immunitaire est certes conseillé fortement durant cette épidémie du coronavirus mais il faut l’entretenir régulièrement car votre corps subit en permanence des agressions virales et autres dont vous ne vous rendez souvent pas compte… justement car vos défenses immunitaires ont fait leur travail dans l’ombre, discrètement mais efficacement !

Aussi, n’hésitez pas à appuyer sur le champignon dans vos conversations avec les personnes que vous connaissez et notamment sur le cordyceps que vous trouverez sur de nombreux sites de vente en ligne de produits naturels.

PS : parlez de cet article et partagez-le avec autant de monde que possible car vous pourriez peut-être sauver des vies, ou au moins, aider vos frères humains (je n’oublie pas nos sœurs humaines !) à se protéger contre les maladies et notamment contre le Covid-19 !

Sources scientifiques

  1. Bao ZD, Wu ZG, Zheng F. [Amelioration of aminoglycoside nephrotoxicity by Cordyceps sinensis in old patients]. [Article en chinois, résumé en anglais]. Zhongguo Zhong Xi Yi Jie He Za Zhi. 1994 May;14(5):271-3, 259.
  2. Institute for Natural Products Research (INPR). Cordyceps monograph. États-Unis, 2004.
  3. Guan YJ, Hu Z, Hou M. [Effect of Cordyceps sinesis on T-lymphocyte subsets in chronic renal failure]. [Article in Chinese].Zhongguo Zhong Xi Yi Jie He Za Zhi. 1992. Jun;12(6):338-9, 323.
  4. Lu L. [Study on effect of Cordyceps sinensis and artemisinin in preventing recurrence of lupus nephritis]. [Article en chinois, résumé en anglais]. Zhongguo Zhong Xi Yi Jie He Za Zhi. 2002 Mar;22(3):169-71.
  5. Zhou L, Yang W, et al. [Short-term curative effect of cultured Cordyceps sinensis (Berk.) Sacc. Mycelia in chronic hepatitis B]. [Article en chinois, résumé en anglais]. Zhongguo Zhong Yao Za Zhi. 1990 Jan;15(1):53-5, 65.
  6. Zhu JS, Halpern GM, Jones K. The scientific rediscovery of a precious ancient Chinese herbal regimen: Cordyceps sinensis: part II. J Altern Complement Med. 1998 Winter;4(4):429-57. Review. Texte intégral : www.corenutritional.com.
  7. The American Physiological Society. Derivatives Of A Rare Chinese Mushroom Can Improve Capacity For Aerobic Exercise And Endurance In The Mid-Age To Elderly, Sedentary Humans, avril 2004
  8. Zhou DH, Lin LZ. [Effect of Jinshuibao capsule on the immunological function of 36 patients with advanced cancer]. [Article en chinois, résumé en anglais]. Zhongguo Zhong Xi Yi Jie He Za Zhi. 1995 Aug;15(8):476-8.
  9. Gao Q, Wu G, He D. [Effect of Cordyceps sinensis on the Th1/Th2 cytokines in patients with Condyloma Acuminatum]. [Article en chinois, résumé en anglais]. Zhong Yao Cai. 2000 Jul;23(7):402-4.
Partagez sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *